Changement climatique et fonte des glaciers : la résidence d’artiste qui a invité le Kilimandjaro à Bordeaux

Alors que s’ouvre la Semaine des Afriques à Bordeaux, à l’occasion de laquelle sera présentée l’installation Les Glaciers du Kilimandjaro, il importe de revenir sur un projet qui a vu le jour à l’Alliance française d’Arusha, au pied même du plus haut sommet de l’Afrique.

En concertation avec l’Ambassade de France en Tanzanie et dans la continuité de plusieurs rencontres-débats, est né le souhait de sensibiliser un plus large public par le recours à l’expression artistique.

C’est dans ce cadre que s’est inscrit l’accueil de l’artiste plasticien bordelais Laurent Valéra, qui avait déjà effectué plusieurs travaux sur le thème de l’eau et de l’environnement. Au cours d’une résidence de 6 semaines, rendue possible grâce une campagne de levée de financements participatifs, Laurent Valéra a travaillé avec les artistes locaux et animé des ateliers créatifs en français dans les écoles de la région d’Arusha.

L’ensemble des travaux développés ont été présentés dans le courant du mois de novembre 2016, dans le cadre d’un événement plus largement dédié aux solutions face au changement climatique et alors même que s’ouvrait la COP 22 à Marrakech.

Co-organisé avec l’ONG Oikos et le Musée national d’histoire naturelle d’Arusha, cet événement a permis de sensibiliser cercles d’affaires, médiatiques, universitaires et grand public, touchant directement près de 700 personnes, petits et grands.

JPEG

Dernière modification : 08/02/2017

Haut de page